Quand Google supprime ProtonMail de ses résultats

ProtonMail, le service de mail sécurisé fondé durant l’été 2013 par des scientifiques du CERN et du MIT, a récemment publié un billet nommé “Search Risk – How Google Almost Killed ProtonMail”


Dans ce billet publié par le 26 octobre 2016 par Andy Yen, fondateur du projet ProtonMail, il est indiqué que Google aurait volontairement exclu des résultats de son moteur de recherche le site ProtonMail et  ses services lors des requêtes de type “encrypted mail” ou “secure mail” et ceci pendant plusieurs mois cette année. Autrement dit, les recherches qui permettaient autrefois de trouver en première position les services de ProtonMail.

Après son lancement en beta en mai 2014, dont nous avons d’ailleurs parlé dans cet article à l’époque (ProtonMail, futur service de mail sécurisé basé en Suisse), la communauté ProtonMail a grandement évolué et le nombre d’utilisateur est maintenant important. Une levée de 500 000$ avait même été effectuée afin de rendre ProtonMail aussi compétitif que d’autres services mail. En été 2015, ProtonMail enregistrait pas moins de 500 000 utilisateurs.

Logo ProtonMail

La raison de ce billet est donc une réponse aux interrogations des utilisateurs du service de mail sécurisé après un tweet de ce dernier à Google :

Dans ce tweet, ProtonMail accusait le moteur de recherche numéro un de volontairement modifier ses réponses afin de ne pas afficher ProtonMail. Un problème inexpliqué par différents experts SEO que ProtonMail a consulté et exclusivement présent sur le moteur de recherche Google comme l’indique ce tableau :

protonmail_seo_rank_august

Terme de recherches et position dans les moteurs de recherche durant le blacklistage de ProtonMail par Google

Après avoir tenté de contacter Google par différents moyens sans succès, le tweet ci-dessus est envoyé afin d’en faire une affaire public, et ainsi forcer Google à répondre.

Voici ci-dessous la position de ProtonMail entre mars et octobre, on voit ici clairement une absence de résultat pour la recherche “Encrypted mail” entre mai et août. Sans explications particulières, il semble que Google ai “réparé le problème” après le tweet de ProtonMail, un comportement plus que douteux quand on connait la réputation et le succès de ProtonMail et surtout à quel point il peut être une bonne alternative à Gmail.

google_protonmail_search_risk-1024x163

Rank de ProtonMail pour la requête “encrypted mail” dans Google durant cette année

On voit ici clairement que Google commence à perdre des utilisateurs, de tels actions indiquent que Google met tout ce qui est en son pouvoir pour limiter la casse. Étant donné qu’il es en position de quasi-monopole en ce qui concerne le moteur de recherche (ce qui est en train de changer, notamment avec des initiatives comme DuckDuckGo ou Qwant), il n’est pas étonnant que ce dernier en fasse usage à des fins peu avouables.

On voit ainsi que Google peut facilement s’octroie un droit de vie ou de mort sur un site web/domaine de cette façon. Le billet de ProtonMail comporte d’ailleurs une partie détaillant ce fait nommé “The Danger of Search Risk. Il y indique que durant ces différents mois, la croissance de ProtonMail a été réduite de 25%.

Pour pallier au monopole de Google et à ce genre de droit qu’il semble s’approprier, je ne peux que vous recommander d’utiliser le moteur de recherche Qwant, et également de migrer vos mails vers d’autres plateformes. Afin de supporter ProtonMail dans cette affaire, celui-ci recommande de partager son billet sur les réseaux sociaux afin de faire entendre votre voix. Également, et si vous êtes un utilisateur satisfait de ProtonMail, n’hésitez pas à en parler à vos proches et collègues, encore une bonne façon de contourner les moteurs de recherches 🙂

Source : Search Risk – How Google Almost Killed ProtonMail

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Effet Barbra Streisand… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *